Categories
Computing

Transfert des rôles FSMO vers un nouveau contrôleur de domaine Active Directory sous Windows 2000 Server

Un jour, alors que vous veniez de terminé un solitaire sur votre station d’administration préférée, il vous vient une idée : maintenant que tout mes systèmes ont été virtualisés, pourquoi ne pas monter un second contrôleur de domaine Active Directory afin qu’il puisse y avoir un minimum de redondance en ce qui concerne mes serveurs d’infrastructure ?
C’est ainsi que vous installez puis configurez, plus ou moins aisément, votre second contrôleur de domaine sous Windows 2000 Server. C’est alors qu’une chose vous frappe : pourquoi ne pas en profiter pour migrer les rôles FSMO sur votre domaine Active Directory.
Vous ouvrez donc un invité de commande sur votre second contrôleur de domaine, celui que vous venez de finaliser, afin de transférer tous les rôles FSMO en ligne de commande grâce à l’outil ntdsutil.exe :

  • Lancez l’utilitaire du NTDS : ntdsutil
  • Entrez dans le contexte de gestion des rôles FSMO : roles
  • Entrez dans le contexte de connexion aux contrôleur du domaine : connections
  • Connectez-vous explicitement au contrôleur de domaine sur lequel vous êtes : connect to server monserveur.bidule.truc
  • Quittez le contexte de connexion aux contrôleur du domaine : q
  • Transférez le rôle de domain name master : transfer domain naming master
  • Transférez le rôle d‘infrastructure master : transfer infrastructure master
  • Transférez le rôle de PDC : transfer PDC
  • Transférez le rôle de RID master : transfer RID master
  • Transférez le rôle de schema master : transfer schema master
  • Quittez le contexte des rôles FSMO : q
  • Quittez l’utilitaire du NTDS : q

En voilà une journée bien remplie 🙂

Categories
Computing

Installation et configuration de apcupsd sur VMWare ESX Server v3.x

Vous avez un VMWare ESX Server v3.x ? Tant mieux. Vous avez un onduleur APC UPS avec un port USB ? Quel chanceux ! Votre ESX Server est ondulé par l’APC et y est raccordé grâce à un câble USB ? Intéressant tout ça. Et pour la suite ? Et bien il est question d’installer et de configurer ce qu’il faut bien évidemment (pas toujours si évident sur un ESX Server).

Tout d’abord on télécharge les paquets nécessaire pour l’installation du démon apcupsd sur rpmfind.net :

  • apcupsd-usb-3.12.4-1.rhel3.i386.rpm
  • freetype-2.0.9-2.i386.rpm
  • libjpeg-6b-19.i386.rpm
  • libpng-1.0.12-2.i386.rpm
  • gd-1.8.4-4.i386.rpm

Remarque : pourquoi tout cela et non pas seulement le paquet pour apcupsd ? Tout est question de dépendances : lorsqu’on cherche à installer uniquement apcupsd-usb-3.12.4-1.rhel3.i386.rpm, il nous est demandé gd < 2.0 et libgd.so.1.8.

A présent, on installe les paquets comme suit :

  • # rpm -ivh freetype-2.0.9-2.i386.rpm
  • # rpm -ivh libjpeg-6b-19.i386.rpm
  • # rpm -ivh libpng-1.0.12-2.i386.rpm
  • # rpm -ivh gd-1.8.4-4.i386.rpm
  • # rpm -ivh apcupsd-usb-3.12.4-1.rhel3.i386.rpm

Il temps maintenant de démarrer le démon apcupsd :

  • # /etc/init.d/apcupsd start

Vérifions à présent le bon fonctionnement de l’onduleur :

  • # apcaccess

Dernière chose, et pas des moindre, la configuration personnalisée de apcupsd : rendez-vous dans le fichier /etc/apcupsd/apcupsd.conf

Categories
Computing

Installation et configuration de APC PowerChute Network Shutdown sous VMware ESX Server 3.x

Tout d’abord, il nous faut télécharger le paquet PowerChute Network Shutdown v2.2.1 for VMWare 2.5.3/3.0.1 sur le site d’APC (enregistrement obligatoire).
Dans notre cas, le pare-feu a été désactivé ; si ce n’était pas le cas il nous faudrait bien évidemment créer les règles adéquates via esxcfg-firewall.
Une fois le paquet télécharger et placer, par exemple, sous /root/apc/, nous pouvons l’installer :

  • # rpm -ivh pcns-2.2.1-100.i386.rpm

Il est alors temps de configurer le logiciel PowerChute :

  • # /usr/local/bin/PowerChute/PCNSConfig.sh

Dans la mesure où nous n’avons qu’un seul onduleur APC avec une interface de gestion, nous devons saisir le choix “1” pour ne configurer qu’une interface. Nous pouvons alors saisir l’adresse IP attribué à cette même interface de gestion de l’onduleur, ainsi que le port 80. Il ne reste plus qu’à renseigner un nom d’utilisateur, un mot de passe ainsi qu’une phrase clée pour enfin démarrer le service.
L’interface de gestion doit être accessible sur http://servername :3052/.

Important : Une fois sur l’interface Web, penser à désactiver l’option Turn off the UPS after the shutdown finishes et à appliquer la modification.