Categories
Music

Quand Kamini nous présente Marly-Gomont…

Dédicacé à tous ceux qui viennent des petits patelins
Vous l’aurez reconnu, il s’agit du désormais célèbre Kamini, tout droit venu d’un village peuplé par près de 95% de vaches pour seulement 5% d’habitants. Je désirais tout simplement laisser une trace de sa vidéo, ici-même, au cas où quelqu’un, perdu sur cette vaste toile, tombait sur ce Weblogue sans jamais encore avoir entendu parler de ce fameux chanteur rural parlant de son patelin paumé, Marly-Gomont : enjoy !

Categories
Computing

Google s’invite chez moi, pourquoi pas vous ?

Vous connaissiez très probablement un ou plusieurs sites qui vous permettaient de localiser les adresses où vous désiriez vous rendre. Mais aviez vous la possibilité d’intégrer le fruit de votre recherche au sein de votre site préféré, et cela aisément, en moins d’une minute ?
C’est là qu’intervient Google Map, ou plus précisemment Google Code : Rendez-vous sur the Google AJAX Search API (Beta) afin de découvrir par vous-même de quoi il s’agit (anglophobes s’abstenir).
Maintenant que Google s’est invité chez moi, n’est ce pas à votre tour ? Un petit coup de téléphone ou bien un courriel seraient les bienvenus afin de me prévenir de votre arrivée imminente 😉

Categories
Computing

Quand OOo rime avec pêche et agriculture…

Après des ministères comme celui de la Justice et de l’Intérieur, voici que le ministère de l’Agriculture et de la Pêche choisit OpenOffice.org pour succéder à Microsoft Office 2000.
Pourquoi ? se demandent certains : Microsoft Office 2000 étant devenu obslète, il était donc temps de mettre la suite bureautique de leurs utilisateurs à jour ; et il s’est avéré qu’une mise à jour vers Microsoft Office 2007 était aussi coûteuse qu’une migration vers OpenOffice à laquelle pouvait alors s’ajouter un investissement dans une vrai formation des utilisateurs grâce à l’économie de budget réalisée sur les licences (contrairement aux formations fantômes que recoivent ces mêmes utilisateurs quand il s’agit de la suite de chez Microsoft). De plus, s’orienter sur un produit tel que OpenOffice permet de respecter les préconisations du RGI (Référentiel Général d’Interopérabilité), référentiel qui impose des formats ouverts et correctement spécifiés. Le but étant bien évidemment de faciliter les échanges entre services de l’état ainsi que l’archivage sur de longues durées.
Pensez-vous qu’il ne peut sagit que de cas isolés ? Dés 2007, plus de 400.000 postes informatiques de l’administration centrale française passeront de Microsoft Office à son concurrent «libre», OpenOffice. Cette «migration» vers la suite logicielle gratuite et communautaire est la plus importante réalisée au monde à ce jour. (Source : L’administration française se met au logiciel libre, Le Figaro.fr)
Pour vous mettre à la page, je vous invite à vous rendre sur OpenOffice.org, à le télécharger puis à l’installer 😉